Le projet NutriSpiru est né par l’initiative du bureau d’étude en 2011. Sa connaissance et son savoir faire technique au sein de la filière aquacole et notamment de l’algoculture l’ont amenés à faire un double constat:
– La production de spiruline naturelle est freinée par le manque de sources d’azote organique. Depuis 2009 les professionnels de la filèresont en recherche d’intrants azotés.
– La production en élevage de poissons génère des rejets d’effluents riches en azote organique sous différentes
formes.

Ainsi était né l’idée d’utiliser les nutriments contenus dans les effluents de la production de Poissons pour développer une culture de spiruline.
Cette idée est développée depuis longtemps pour la production de légumes: l’aquaponie.

nutrispiru

 

Afin de mener à bien son idée, le bureau d’étude s’est adressé à plusieurs laboratoires de recherche publique spécialisés dans ce domaine. Des travaux ont ainsi
été effectués au sein de l’UMR Intrerpid (CIRAD/Ifremer).

Dates importantes du projet

2012 IFREMER PALAVAS
Essais de production de spiruline par un milieu nutritif issu de la production de bars en milieu salé.

2014 CIRAD Montpellier
Essais de production de spiruline avec le milieu nutritif provenant de la culture de tilapias en eau douce.
Grâce à ces rechecrhes il a été possible de débloquer certains verrous:

– Purification des intrants issus des bacs de poissons
– Assurer le bon déroulement de la culture de spiruline par la régulation du pH, salinité…

Suite à des résultats le bureau d’étude souhaite développer de façon semi-industrielle puis industrielle cette technologie afin de proposer plusieurs produits et méthodes de culture:
– Mise en place de kits de production de microalgues aux professionnels de la filière de la pisciculture, les aidant à valoriser leurs effluents.
– Vente de milieu de culture pour la filière spiruline